Qui a bu, a bu boira

Le doux café de Léa

Qui a bu, a bu, boira

Jamais plus de chocolat 

 

 

Je l’ai connu toute petite

son ruban dans ses cheveux

Je l’ai aimé tout de suite

Prés d’elle j’étais le plus heureux

J’étais un fou de chocolat

et Je ne vivais que pour que ca

Elle, pour son petit déjeuner

Ne jurait que par le café  

 

 

Moi j’étais qu’un pauvre idiot

Qui ne buvait que du cacao

J'en prenais a tous les repas

C’était ma drogue ma coca

Elle, elle me parlait de café.

D’arome fort, bien corsé

De kivu  maragogype

 M’emmenait sur las plaines d’ Egypte

 

 

 

Pour l’amour de Léa

Pour les baisers de Léa

J’ai laissé là mon chocolat

Pour l’arabica, le moka

On a voyagé dans les fumées

Des café noir parfumes

On a voyagé de la foret du brésil

aux rives doré du Nil 

 

 

Mais lors d’un voyage maléfique,

Elle est tombée sur un sale type

Une espèce de  chocolatier,

Monté sur un éléphant doré,

Elle a dit adieu au café,

J’ai maudis le monde entier

Et c’est depuis ce jour là,

que je hais le chocolat