Autour du café de grand-mère

On devient tous des commères

Autour du café d’grand maman

On r’devient des enfants

Autour du café de grand-mère

On oublie nos p’tites misères

Autour du café d’grand maman

Le monde est beaucoup plus marrant

 

 

 

Y’a des endroits, des moments

On s’évade des tourments

Ensemble autour d’un café

On se retrouve pour causer

On se raconte le facteur

Poursuivi le matin

Par le gros chien de ma sœur

Qui n’est pas très malin

 

 

Il paraît qu’la boulangère

Elle a des miches d’enfer

Il paraît que l’ quincaillier

 A des nouilles en acier

Il paraît qu’la charcutière

 Aime les saucisses bien en chair

Il paraît que les pompiers

 foutent le feu au panier

 

Il paraît qu’le pharmacien

 Il aime bien la double Enghien

Il paraît que la postière  

Aime beaucoup la Cré Tonnerre

On sait tous que l’amiral

Aime beaucoup trop l’Orval

Et bien sûr madame Gudulle

 Elle ne boit que le la Rulles

 

Si y’a une morale dans cette chanson

C’est qu’il vaut mieux autour d’un café

Faire des chansons faire les commères

 Et rester seul avec ses misères

Que le café faut l’partager

Comme l’amitié comme les idées

Allez grand-mère fais tourner

Fait tourner le café