Je jour se lève sur mes barreaux

J’ai la fièvre jusque dedans les os

J’ai fait un rêve, un rêve idiot

Les hommes étaient tous égaux

 

Les chaînes aux mains

les chaînes aux pieds

On s’en va cueillir le café

 

Quand ils sont venu nous chercher

Ils nous ont pourchasser comme des betes

Traquer, frapper marquer aux fers

Et parquer comme des pourceaux

 

J’ai pas connu Lucifer

Mais… je connais l’enfer

Puis 3 mois de cale sur un bateau

Et vendu sur le marché de Santiago

 

Les chaînes aux mains

les chaînes aux pieds

On s’en va cueillir le café

 

Il a 10ans, 10ans déjà

Et) mon enfant travaille la bas

Déjà esclave comme sa mère

Déjà esclave comme son père

C’est pas la vie qu’avais rêvé

Pour mon p’tit gars adoré

Et comme la lune, certaine nuits

Je me perds et tombe en(la) pluie 

 

Les chaînes aux mains

les chaînes aux pieds

On s’en va cueillir le café

 
 
 

Toute la journée il faut trimer

Sous le soleil sous le fouet

Tout ça pour leur foutu café

Tout ça pour leur intérêt

Mais a l’île de ST Domingue

On est 500.000 esclaves

On prépare la révolution

On leur prépare un sacré carnage 

 

Les chaînes aux mains

les chaînes aux pieds

On s’en va cueillir le café 

 

On a gagné on a perdu

Du Bois-Caïman, près de Morne-Rouge,

on a brûlé leurs arbres a sous

Et  on sait que leur sang est rouge

Je jour se lève sur mes barreaux

J’ai la fièvre jusque dedans les os

J’ai fait un rêve, un rêve idiot

Les hommes étaient tous égaux

 

Les chaînes aux mains

les chaînes aux pieds

On s’en va cueillir le café

Les chaînes aux mains

les chaînes aux pieds

On rêve de liberté